L’ESPRIT

A l'étage de la Salle Pleyel

Moins d’un an après la réouverture magistrale de la Salle Pleyel, NOTO Paris s'installe à l'étage de l’établissement mythique de la rue du Faubourg St Honoré. C’est donc au carrefour de l’Histoire et de la modernité, dans l‘un des plus beaux écrins parisiens, la Salle Pleyel - totalement rénové pour accueillir sur scène les légendes d’hier et d’aujourd’hui (de Jamiroquai à Alain Chamfort, d’Imany à Status Quo) - que le restaurant Noto voit le jour, sous les meilleures auspices des Dieux Romains qui bénissent la création des nouveaux joyaux de la Méditerranée.

LES INSPIRATIONS

Noto a été imaginé à travers des images du célèbre « Guépard » de Visconti au chic d'un Ciprani new-yorkais, tout en conservant le cachet Art-Déco de la salle Pleyel. Les intérieurs y font la part belle au marbre, au noyer brillant, au laiton et aux nobles étoffes: un éclectisme intégrant des éléments à l'élégance « classique » sans s'empêcher quelques détails fantaisistes en clin d'oeil au baroque tardif qui habille les façades et les balcons des palais du vieux Noto. Epaisse moquette aux lignes mauresques, lustres à papilles et estampe évoquant un paysage du Levant, Laura Gonzalez, comme à son habitude, ne s'enferme dans aucun style et signe ce nouveau lieu avec personnalité.

Le terroir méditerranéen

Aux alentours de Noto, les vergers plantés d'agrumes, d'oliviers et d'amandiers. Un peu plus loin, le retour de la criée coté mer, les pistaches de Bronte sur les contreforts de l'Etna, ou les câpres sauvages de la petite île de Pantelleria. Notre chef sicilien vous embarque dans une cuisine traditionnelle italienne où les grands classiques sont de mise : culatello di Zibello, salade artichauts & parmesan, vitello tonato, burratina, linguine à la boutargue, aux sardines ou à la truffe blanche, risotto aux asperges, tiramisu aux pistaches... Une cuisine de la mer et de la terre offrant le meilleur des terroirs de l'Italie. Noto Paris est d'ailleurs fier de vous faire découvrir le Sangue d'ORO - vin produit par Carole Bouquet, sur son Île de Pantelleria entre Sicile et Tunisie.